Déterminer le prix de mise en vente : « Inutile de surévaluer son bien »

Surévaluer son bien, au delà des éventuels 5 % réservés à la négociation, peut avoir un impact auquel on ne pense pas forcément : vous courez le risque de repousser les acquéreurs potentiels et de « griller » votre bien s’il ne se vend pas dans les trois mois après sa mise sur le marché. Car plus un bien est visité, plus il perd de sa valeur ! En revanche si votre prix est juste, vous trouverez un acheteur parmi les premiers visiteurs.

Estimer seul la valeur de son propre bien n’est pas chose facile. En prenant pour  éléments : le prix d’achat, le montant des travaux qu’on y a investi, le prix de vente de la maison voisine, auxquels on rajoute de façon inconsciente une surcote affective, on aboutit bien souvent à un prix nettement supérieur à celui qu’un acquéreur est prêt à payer. N’hésitez pas à prendre conseil auprès d’un professionnel expert sur son marché, ayant un regard objectif et capable de vous apporter des références récentes et factuelles.

> Contactez un agent immobilier privé pour faire estimer votre bien.

> Voir toutes les actualités